Sous-représentation des femmes dans les médias

médiasLe lundi 29 juin 2020

J’ai saisi Marlène Schiappa sur la sous-représentation des femmes dans les médias.

Cette réalité a été accentuée par la crise sanitaire de la Covid-19.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) et l’Institut national de l’audiovisuel (INA) ont réalisé des études, présentées le 23 juin 2020, qui démontrent cet état de fait.

Selon l’étude de l’INA, « la crise provoquée par la Covid-19 a logiquement mis la santé au cœur des sujets d’information télévisée. Alors que le secteur de la santé est très féminisé, la parole d’autorité est, dans ce secteur comme dans les autres, restée principalement masculine. ».

Les femmes ne représentent que 28 % des intervenants dans l’information télévisée. Les hommes ont plus souvent un statut d’autorité que les femmes et sont plus souvent consultés en tant qu’experts.

Dans le même sens, pour le CSA des déséquilibres perdurent en particulier pour les experts. « En cela, les médias audiovisuels ont reflété, plutôt fidèlement même, la société et dès lors les disparités structurelles qui la caractérisent (ex : une incarnation masculine du pouvoir en termes de postes décisionnaires et honorifiques dans le milieu scientifique). ».

Je lui ai donc demandé ce qui sera concrètement mis en œuvre par le Gouvernement pour faire cesser la sous-représentation des femmes dans les médias.