Orientation des élèves

educationLe jeudi 11 février 2021

J’ai interpellé le ministre l’Éducation nationale, de la jeunesse et des Sports sur la question des moyens alloués à l’orientation des collégiens et lycéens français en période de crise.

Depuis le 20 janvier, la plateforme Parcoursup est accessible aux lycéens de terminale qui souhaitent poursuivre leur scolarité après le bac.

Le choix de leur orientation suppose toutefois que ces élèves disposent de toutes informations nécessaires sur les filières existantes et qu’ils envisagent de rejoindre. 

Or la crise sanitaire que nous traversons depuis un an affecte très fortement l’organisation des animations d’information à destination de ces élèves, tels que les journées portes ouvertes ou les forums d’information.

Les 54 heures annuelles dont devraient bénéficier chaque lycéen pour l’information à l’orientation peinent à se concrétiser.

En effet, ces heures se retrouvent souvent en concurrence avec des cours obligatoires et des options facultatives dans la répartition des heures de cours dans les établissements.

Par ailleurs, les régions, en charge de la formation, mettent en place un certain nombre d’actions sans toutefois que celles-ci soient uniformisées sur le territoire. 

Face à ces difficultés, je l’ai interrogé sur le nombre d’heures actuellement utilisé et les moyens qu’entend mettre en œuvre le gouvernement pour assurer aux collégiens et lycéens une information de qualité leur permettant de choisir leur avenir.