Loi de finances 2019 : volontarisme, sincérité et respect des engagements

budget, financesLe mardi 25 septembre 2018

Avec mes collègues du groupe MoDem nous avons salué la sincérité, le sérieux dans la gestion des finances publiques et le volontarisme du projet de budget qui va être soumis à l’examen du Parlement.

Dans un contexte marqué par les tensions internationales et les guerres commerciales, dont pâtissent les prévisions de croissance, le gouvernement parvient à tenir ses engagements et à définir des priorités politiques claires.

Ces choix sont concrétisés notamment par des hausses de crédits très substantielles au service de la sécurité des Français (+ 1,7 milliards d’euros des crédits du ministère des Armées), de l’éducation (+ 850 millions d’euros) ou encore de la justice (+ 4,4%).

  • AMÉLIORER LE POUVOIR D’ACHAT DES SALARIÉS ET AIDER LES PLUS FRAGILES

Les orientations du budget 2019 viennent conforter, en cohérence avec les choix de l’année passée, le choix de soutenir le pouvoir d’achat des salariés et d’aider les plus fragiles. Le budget présenté prévoit une baisse d’impôts de 6 milliards d’euros pour les Français, un effort jamais vu depuis des années.

2019 verra également la deuxième tranche de la taxe d’habitation supprimée pour 80% des Français.

En cohérence avec les engagements pris l’année dernière, 2019 sera également la première année de plein effet des baisses de cotisation pour les salariés et indépendants.

Ce sera également une nouvelle année de hausse de l’allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse.

La prime d’activité augmentera aussi en 2019 après une première revalorisation en 2018.

  • SOUTENIR LES RÉFORMES ET L’INVESTISSEMENT

Le budget 2019 est aussi un budget de soutien aux réformes structurelles engagées par le gouvernement et la majorité. C’est un gain de trésorerie de presque 20 milliards d’euros qui est proposé aux entreprises, notamment grâce à la transformation du CICE en baisse de charges, permettant la montée en puissance de la réforme de la formation professionnelle.

C’est enfin un budget résolument tourné vers l’avenir comme en atteste la hausse de plus de 1 milliard d’euros des crédits dévolus à la transition énergétique, l’accroissement des dépenses liées au Grand plan d’investissement et l’accélération de la transformation de l’action publique.

  • ACCÉLÉRER LES RÉFORMES STRUCTURELLES

Le groupe MoDem soutient la dynamique engagée en 2017 et encourage le gouvernement à accélérer le chantier de la réforme de l’État, seul vecteur, avec la réforme de l’assurance chômage et la réforme des retraites à venir, de réduction pérenne et substantielle de la dépense publique. La préservation de notre modèle social et sa revitalisation en dépendent.