Interdiction du plomb dans les munitions de chasse et de ball-trap

santé, pollution, biodiversité, chasseLe lundi 03 décembre 2018

J’ai attiré l’attention du ministre de la transition écologique et solidaire sur l’interdiction totale des munitions en plomb pour prévenir l’empoisonnement humain, de la faune et la flore concernés.

Le plomb est un métal hautement toxique aussi dangereux pour l’homme que pour l’environnement. Le 23 mars dernier, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a rappelé de nouveau les risques qui y sont liés. Elle recommande aux femmes enceintes et aux enfants de ne pas consommer de gibier en raison des munitions au plomb utilisées pour le chasser.

Si l’interdiction de l’utilisation de la grenaille de plomb pour la chasse dans les zones humides existe déjà, une interdiction totale est indispensable. L’utilisation de munitions non toxiques est tout à fait possible.

Les concentrations peuvent être très importantes ; selon l’Agence européenne des produits chimiques, 30 000 à 40 000 tonnes de plomb sont dispersées, en raison des activités de chasse et de ball-trap et l’ensemble des zones concernées est contaminé. Pour exemple, l’ingestion d’un seul plomb de chasse peut suffire à provoquer la mort d’un oiseau.

Je lui ai donc demandé quand le Gouvernement pourrait mettre en place cette interdiction.