Filières fromagères IGP/AOP

agriculture, igp/aop, filière fromagèreLe jeudi 25 juin 2020

J’ai interrogé le ministre Didier Guillaume sur les inquiétudes des représentants des filières fromagères IGP/AOP et notamment celle de la filière du saint-marcellin.

Avec l’épidémie d Covid-19, ils ont fait face à des difficultés liées à la fermeture des établissements de restauration et à une baisse des achats dits « plaisir » par les consommateurs.

Comme d’autres organisations interprofessionnelles, le Comité interprofessionnel pour le saint-marcellin (CISM) a tout mis en œuvre pour aider ses opérateurs qui ont subi une baisse de leurs ventes allant de -25 à -95%.

Nos agriculteurs traversaient déjà une crise sans précédent. Ils ont malgré tout répondu présents pendant le confinement pour nous permettre de ne manquer de rien et pour nous fournir une alimentation de qualité.

Dans sa réponse, le ministre a indiqué que plusieurs mesures avaient été prises pour soutenir les filières :

  • assouplissement des signes de qualité, en permettant notamment la congélation pour la conservation des produits invendus ;
  • négociation d’aides au marché spécifiques avec la Commission européenne ;
  • instauration de la communication « Fromagissons » ;
  • travail de collaboration des filières avec les Régions et les intercommunalités pour faciliter l’écoulement des produits en restauration collective ;
  • le nouveau projet de loi de finances rectificative permettra également aux producteurs d’obtenir des exonérations de charges cette année.

Je resterai pleinement mobilisée et veillerai à ce que ces mesures permettent effectivement aux producteurs de surmonter cette crise inédite.

 

Retrouvez mon intervention et la réponse du ministre