Une fête à devenir… chèvre !

culture, pastoralisme, terroir, vie localeLe samedi 23 septembre 2017

Le 23 septembre, je me suis rendue à la Foire aux chèvres de Saint-Aupre. Merci à Pierre Durand, maire de la commune, pour son invitation et son accueil.
Quatre fois centenaire cette fête est un évènement familial et bon enfant auquel participent de plus en plus de personnes de la région.
Tombée en désuétude dans la seconde partie du XXè siècle et quasiment disparue, la Foire aux chèvres de Saint-Aupre renaît depuis quelques années grâce au travail de bénévoles et des agents de la commune de Saint-Aupre.
Symbole du village, le tilleul de Sully dont l’âge est estimé à 400 ans, accueille sous ses feuilles les stands des artisans et les visiteurs venus admirer les chèvres des élevages voisins présentées pour l’occasion.
Cet évènement a été l’occasion pour moi d’expliquer le contenu des discussions qui se sont tenues à la Côte Saint-André la veille, dans le cadre des États généraux de l’Alimentation.
La foire a également été l’occasion de présenter, aux nombreux éleveurs d’ovins des communes avoisinantes, les orientations des réflexions autour du nouveau Plan Loup 2018-2022 mais aussi les initiatives développées pour la lutte contre les attaques de loup au niveau local dont j’ai fait part au Ministre de la Transition Écologique et Solidaire.