Réunion du comité départemental du loup par le Préfet de l’Isère

agriculture, pastoralismeLe mardi 29 mai 2018

Le Préfet de l'Isère a réuni, mardi 29 mai, le comité départemental loup. Cette réunion de concertation a permis de présenter le nouveau plan loup 2018-2023, le plan d'actions pour 2018 en Isère et le bilan 2017 concernant le département.
 

Quelles sont les principales évolutions du Plan loup 2018-2023 ?  
 

•    Ce plan entend replacer les activités d'élevage au cœur du dispositif.

•    Il octroie également des pouvoirs renforcés au Préfet coordonnateur, Préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et modifie les règles de gouvernance du plan, en créant notamment un conseil scientifique.

•    Il renforce l'attention à porter aux secteurs sur lesquels, malgré la mise en place de mesures de protection, se concentre la prédation d'animaux domestiques par le loup (« foyers d’attaques »).

•     Il demande aux préfets de prioriser les tirs de défense renforcée à proximité des troupeaux, dans une logique de gradation de la réponse à apporter à la prédation d'animaux domestiques (effarouchement, tir de défense simple puis renforcée, tir de prélèvement simple puis renforcé)

•    Il introduit la notion de conditionnalité de l’indemnisation des dommages à la protection des troupeaux, qui devrait être assurée de façon progressive à compter de 2019.

•    Les arrêtés ministériels publiés en février 2018 définissent des règles pour calculer le nombre de loups pouvant être prélevés de façon dérogatoire à son statut de protection. 10% de la population de loups en France pourra être prélevé, ce chiffre étant calculé au printemps sur la base des effectifs estimés de l'année précédente. Ce plafond pourra être relevé de 2%. Par ailleurs, les loups reconnus hybrides seront décomptés du plafond de prélèvement.


Quel plan d’action pour l’Isère en 2018 ? 
 

•    Poursuite de la mise en œuvre des mesures de protection des troupeaux. 

•    Mise en place de tirs de défense autour des troupeaux et appui des chasseurs locaux aux éleveurs et bergers.

•    Accompagnement des élus pour organiser localement la mise en place effective des moyens humains sur le terrain en collaboration avec les ACCAs des communes.


Quel bilan pour l’année 2017 ? 
 

•    Le bilan 2017 du suivi de la population de loups présenté par l'ONCFS fait apparaître quatre nouvelles zones de présence du loup entre 2016 et 2017, portant à 11 le nombre de zones de présence permanente de plusieurs animaux.

•    Le bilan du nombre d'attaques et du nombre d'animaux domestiques prédatés et indemnisés est resté plutôt stable par rapport à 2016 (3 attaques et 17 animaux de plus qu'en 2016).

•    Du fait de l'extension de la zone de présence du loup, le nombre de contrats d'aide à la protection des troupeaux a fortement augmenté avec 27 contrats en plus en 2017 par rapport à 2016.

•    Enfin, avec 96 arrêtés préfectoraux d'autorisations de tir de défense pris en 2017, le nombre des autorisations en vigueur à ce jour en Isère s'élève à 140.