Quelles solutions pour réduire la charge de travail des directeurs d’école en cas de non-renouvellement d’un EVS ?

education, société, ecoleLe vendredi 05 octobre 2018

Interpellée par un directeur d’école de la circonscription au sujet du non-renouvellement d’un emploi de vie scolaire (EVS) au sein de son établissement, j’ai souhaité faire remonter auprès du Ministre de l’Éducation nationale les difficultés dont il m’a fait part.

Si cette mesure s’inscrit dans le cadre de la politique gouvernementale de réévaluation des contrats aidés, jugés ni suffisamment efficaces dans la lutte contre le chômage, ni un tremplin pérenne pour l’insertion professionnelle, elle ne semble pas apporter une réponse satisfaisante à la nécessité de réduire la charge de travail des directeurs d’école.

D’ailleurs, la Mission « flash » sur les directeurs d’école, rendue le 1er août dernier par la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale, affirme que « la diminution des EVS, contrats aidés affectés dans les écoles et dédiés à l’aide administrative, et l’augmentation, ces dernières années, des contraintes liées à la sécurité ont accentué le malaise des directeurs et le statu quo n’est plus tenable. »

Enfin, le non-renouvellement de certains EVS peut démontrer un manque de considération des situations personnelles, fortement préjudiciable.

Compte-tenu de l’importance accordée par le gouvernement à ces thématiques ainsi que des spécificités du dossier, j’ai souhaité faire remonter ce cas concret auprès du ministre afin de connaitre les éventuelles solutions qui pourraient être proposées aux directeurs d’écoles dans cette situation.