Les modalités de délivrance des appareillages orthopédiques en question

santé, réformeLe lundi 08 octobre 2018

Le Syndicat national de l'orthopédie française (SNOF) m’a récemment fait part des inquiétudes de la profession à l’égard du projet de publication d’un arrêté selon lequel des employés prestataires de matériel médical pourraient être habilités à délivrer ces dispositifs, malgré l’absence de diplôme et alors qu’ils suivraient une formation de quelques heures seulement.

Actuellement, pour exercer le métier d’orthopédiste-orthésiste et être autorisé à délivrer des appareillages de série et sur mesure, une formation de 2300 heures serait nécessaire.

La profession estime que l’aboutissement de ce projet entrainerait un lourd préjudice à la fois pour les patients, les orthopédistes-orthésistes et leur économie. Aussi, ils souhaiteraient que la problématique de la mise en conformité des acteurs non-qualifiés soit tranchée.

J’ai donc adressé un courrier à la Ministre des solidarités et de la santé pour obtenir des éclaircissements sur le sujet.