Le Congrès des maires de l’Isère 2018

elus locaux, Événement, réforme, bilan, collectivités territorialesLe samedi 13 octobre 2018

Le 13 octobre dernier, à Heyrieux, se déroulait le 61ème Congrès des maires de l’Isère, en présence de Madame Jacqueline GOURAULT, ancienne ministre auprès du ministre d’État, ministre de l’Intérieur, actuellement ministre de la Cohésion des territoires.

Après une visite des stands ayant notamment permis d'échanger avec les exposants, une table ronde sur le thème "Quel avenir pour la commune et avec quels moyens ?" a donné la parole aux élus : communes nouvelles, statut du maire, répartition des compétences, réforme des dotations et taxe d’habitation ont été abordés.

La Ministre a fait le point sur les sujets soulevés par les maires :

  • NON, il n’y a aucun plan de disparition de communes, ni d’obligation de créer des communes nouvelles. Attention aux fausses informations et aux esprits politiciens qui voudraient installer une forme de dramaturgie. À ce jeu, ce ne sont pas les partis républicains qui y gagnent.
  • Les bouleversements passés furent très importants : 2010 (RCT), 2013 (MAPTAM), 2015 (NOTRe)... Il est aujourd’hui temps de faire une pause. À la demande des élus, il n’y aura pas de grande réforme institutionnelle relative aux collectivités locales sous ce quinquennat.
  • Les élus ne demandent qu’une chose : que l’on adapte la règle aux réalités de terrain. Le projet de loi de révision constitutionnelle prévoit l’inscription du droit à la différenciation : les collectivités auront une capacité inédite d’innover, de faire, d’exercer encore plus de libertés locales.

Enfin, sur la taxe d'habitation, elle précise qu’Emmanuel Macron a fait campagne sur sa suppression. Pourquoi ? Parce que c'était un impôt injuste. Il pesait plus lourdement sur les classes moyennes et populaires.


Au niveau national, le Congrès des maires aura lieu à Paris du 20 au 22 novembre prochain. Ce sera également l’occasion de retrouver les élus isérois faisant le déplacement.