Face au COVID-19, quelle protection pour nos aînés ?

ehpadLe dimanche 19 avril 2020

Un certain nombre de mesures ont été prises pour la protection des personnes en situation de fragilité et notamment celle de nos aînés, qui fait partie des priorités données par le président de la République et le gouvernement dans la gestion de cette crise sanitaire sans précédent que nous connaissons.

Il y a en France plus de 700 000 personnes âgées en perte d’autonomie hébergées dans plus de 7 000 EHPAD. Dès le 11 mars, le Plan bleu a été enclenché, permettant la mise en place de mesures de protection telles que l’interdiction des visites, l’éloignement des familles et l’indentification, partout où cela est possible, au sein des EHPAD, de secteurs dédiés aux malades atteints du Coronavirus. Ces mesures de protection ont par la suite été renforcées, pouvant aller jusqu’à l’isolement individuel pour chacun des pensionnaires.

Toutefois, compte-tenu de la nécessité de lutter contre l’isolement des personnes âgées et de permettre le maintien des liens familiaux en particulier en fin de vie, le ministre de la Santé a annoncé ce 19 avril le rétablissement d’un droit de visite pour les familles dans les EHPAD, dans des conditions « extrêmement limitées », à partir du 20 avril. Ainsi, il précise que « [c]e sera à la demande du résident, ce sera dans des conditions extrêmement limitées, pas plus de deux personnes de la famille (…), ce sera sous la responsabilité des directions d’établissements qui devront dire à la famille lorsque ce sera possible et dans quelles conditions ». Si l’interdiction du contact physique est toujours maintenue, il y aura un contact visuel qui pourra avoir lieu, de nature à rassurer à la fois la personne âgée et sa famille.

Aussi, le gouvernement s’est engagé à déstocker chaque jour 500 000 masques chirurgicaux pour ces établissements et des renforts de personnels ont été prévus. Une hotline d’astreinte sanitaire a également été mise en place, accessible aux établissements.
Par ailleurs, le ministre a rédigé une circulaire à destination des Agences régionales de santé pour assurer un parcours de soin adapté pour les résidents des EHPAD.

Enfin, dès le 10 avril, une campagne de dépistage du COVID-19 se déploie au sein des établissements médico-sociaux de l’Isère, au premier rang desquels les EHPAD. Pour plus d’informations sur ce sujet, cliquez ici.

Une attention particulière est également portée aux personnes âgées maintenues à leur domicile, qui subissent de plein fouet l’isolement. En ce sens, sont mobilisés les médecins généralistes, les réseaux de solidarité, les aidants familiaux et les associations.

L’agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes et la préfecture de l’Isère ont mis en place un suivi très précis de l’accompagnement des personnes âgées sur le territoire.

Je suis en lien constant avec les différents ministères et resterai particulièrement mobilisée sur ce sujet, qui me tient particulièrement à cœur, à la fois en relayant les difficultés qui me sont rapportées et en essayant d’apporter des solutions adaptées et concrètes.