Échanges avec le commandant du groupement de gendarmerie de l’Isère

sécurité publique, gendarmerieLe vendredi 05 juillet 2019

Cet après-midi j’étais à Grenoble pour m’entretenir avec le Colonel Yves Marzin, commandant du groupement de gendarmerie de l’Isère.

Nous avons notamment évoqué :

La mise en œuvre de la Police de sécurité du quotidien (PSQ) au sein de la circonscription et en Isère.
  • Le 8 février 2018, le Ministre d’État, Ministre de l’Intérieur, lançait officiellement ce dispositif en vue de faire reculer l’insécurité.
  • L’Isère a fait partie des 20 départements choisis pour un meilleur accompagnement en zone gendarmerie, en raison de ses caractéristiques notamment relatives aux tensions constatées, à la croissance démographique, à l’urbanisation rapide ou encore à la diversité géographique des territoires. 25 postes ont ainsi été accordés sur la période 2018-2022 pour renforcer les effectifs et un effort complémentaire a été porté dans le cadre de la création de quartiers de reconquête républicaine.
  • A ce jour, 80% des retours recueillis sont positifs.
Les violences intra-familiales

Ce type de violences relève des atteintes volontaires à l’intégrité physique et font l’objet d’une hausse constante et inquiétante, à la fois au niveau local et national. La grande majorité des victimes sont des femmes et des enfants.

Compte-tenu de la nécessité absolue de protéger et accompagner les victimes tout en prenant des mesures pour endiguer la progression de ces violences, j’avais alerté Christophe Castaner, Ministre d’État, Ministre de l’Intérieur, sur le sujet.

De nombreuses actions sont menées par les gendarmes sur le territoire pour réagir et prévenir ces violences, conjointement avec le Conseil départemental et les associations de victimes.

Je resterai particulièrement attentive à l’évolution de ces dispositifs.

Je remercie le colonel Marzin ainsi que ses équipes pour leur accueil et la qualité de nos échanges.