Bien manger : élus, organismes de formation et professionnels de la restauration collective se mobilisent !

education, santéLe jeudi 25 mars 2021

Dans le cadre du collectif « Manger Durable » (http://mangerdurable.fr) lancé par Mounir Mahjoubi, ma collègue députée Monique Limon, m’a conviée, avec Graziella Melchior, députée du Finistère et Jean-Pierre Cubertafon, député de la Dordogne, à la journée d’échanges qu’elle organisait sur sa circonscription le jeudi 25 mars.

Au lycée agricole de la Côte-Saint-André, nous avons assisté à plusieurs présentations :

-      du « pôle agroalimentaire de l’Isère » (http://produits-locaux.ishere.fr/le-pole-agroalimentaire-de-lisere/presentation-du-pole-agroalimentaire-de-lisere) dont l’objectif est d’augmenter la part des produits locaux sur le marché isérois, en s’aidant de la marque Alpes IsHere notamment ;

-      de l’association « RecolTer » (https://letsfoodideas.com/fr/initiative/la-restauration-collective-des-colleges-dans-le-departement-de-lisere/#:~:text=L%27association%20ReColTer%20rapproche%20les,bénévoles%20et%20des%20élus%20locaux.) qui distribue des fruits et des légumes à destination de la restauration collective dans le Nord-Isère et dans le département du Rhône ;

-      de « Virage à table » (https://conseil-restauration.com/wp/?page_id=206), qui accompagne les décideurs en restauration collective vers des modèles 100% responsables et durables.

Au cours de ce premier temps, nous avons eu le plaisir d’échanger avec des élèves du lycée agricole, tous très motivés à faire carrière dans le secteur agricole, qui offre des débouchés de carrières très diversifiés.

Le traiteur Guillot, basé à la Côte-Saint-André et qui emploie plus d’une centaine de collaborateur nous a ensuite accueillis dans ses locaux, au sein desquels plusieurs milliers de repas sont préparés chaque jour pour les établissements de restauration collective du département.

Je remercie très chaleureusement l’ensemble des personnes présentes lors de cette journée qui, par leurs interventions et leurs témoignages, nous ont montré que les transitions de l’agriculture vers des modèles plus responsables sont possibles et déjà entamées dans nos territoires !